Plouézec 1901-1910 - Bréhec & Lanloup en un siècle

Aller au contenu
Jean-Baptiste Barat
Jean-Baptiste Barat prend un seul cliché en 1903, puis revient en 1906.
6 cartes
Retour au menu ''Plouézec'
Commentaires
La carte 134 en rouge date de 1903, celle en noir a circulé en 1904. Jusque vers la référence 600 de son catalogue, Barat utilise les services de Royer, imprimeur nancéen. La légende des cartes de 1 à 134 fut imprimée en rouge avant de passer au noir. Certaines des cartes avant la numéro 154 furent également imprimées en noir.
On note l'orthographe approximative de Port Lazo!
Voir la section '1901-1910' sur Bréhec pour plus d'informations sur Jean-Baptiste Barat.
Marie Hamon
Photographe et éditrice basée à Guingamp, vraie pionnière de la photographie. Belle série de 1905.
25 cartes
Commentaires
On note quelques fautes d'orthographe, telles Moulin de Traca (Craca), Traou-Fola (Vola), de Questel (du Questel)... L'une des cartes du sémaphore de Bilfot est une carte publicitaire, peu commune: qui connaît les biscuits Georges? Quant à la dernière carte, voilà ce qui arrivait lorsque l'on postait une carte en ayant oublié de coller un timbre. Le destinataire devait payer une surtaxe de 20 cts pour la recevoir! Voir la section Bréhec '1901-1910' et le menu 'Les éditeurs' pour plus d'informations sur Marie Hamon.
Armand Waron
L'un des tous premiers éditeurs de cartes postales avec Hamonic.
24 cartes
Commentaires
Opticien après avoir été employé de commerce, originaire de Dahouët (Pléneuf) et installé à Saint-Brieuc, ville dont il sera maire (1919-1925) puis député (1924-1928), Armand Waron prend les clichés de cette série vers 1909, continuant ainsi les cartes « La Bretagne pittoresque » commencée en 1903. Après un arrêt à Bréhec où il prend la série de clichés dans les n 558x, il photographie Plouézec.

Je possède de nombreux exemples de cartes circulées en 1910, dans les deux lettrages du type de la 5600 et de la 5601, ce qui pose la question de savoir quel type a été tiré en premier. Le lettrage de la carte 5622 est un retirage des années fin-10, début-20.

D'après les numéros, il manque les cartes 5608, 5616, 5617, 5618, 5619. Cartes jamais vues donc je n'ai même pas de référence d'intitulé.

La carte n 5605 nous donne l'occasion de faire un peu de terminologie et d'histoire. En Bretagne (le terme se retrouve en Normandie pour désigner un ruisseau), un doué ou douet est un lavoir à blanchir le lin. En pays gallo, le terme désigne un lavoir à laver le linge. Jusqu'au début du 20e siècle, le linge est d’abord trié, petit linge délicat et gros linge. Ce dernier est trempé dans de l’eau avec du carbonate de soude, ce qui a pour but de dilater les fibres et d’éliminer les taches les plus solubles. Dans un cuvier, on place au fond des sarments de vigne puis un cendrier en étoffe contenant des cendres; par dessus, on dispose le linge blanc et celui de couleur. On arrose le cuvier plusieurs fois d’eau chaude qui s’évacue par un orifice au fond; cette opération, appelée le coulage, dure une demi journée. Après la grande guerre, la lessiveuse en zinc apparaît, mais le principe reste le même. Une fois lavé, le linge est emmené dans des paniers, les mannes, au lavoir. Là, il est savonné pour éliminer les taches les plus rebelles, à la main ou au battoir; il est ensuite rincé et essoré. Au village, on lave le linge une à deux fois par mois. Le petit linge est lavé à la maison, le gros linge au lavoir. On lave le linge pour son compte ou pour autrui; la laveuse (terme désignant une employée, contrairement à lavandière) est payée à la journée. Elle s'occupe plutôt du linge à tissu grossier ou peu délicat. Pour le linge fin, on fait appel à une blanchisseuse, qui s'occupe des habits du dimanche, des costumes, des habnits à dentelle. Cette dernière fait en général équipe avec une repasseuse car il fallait remettre en forme et en pli, et même empeser ou rigidifier avec de l'amidon les habits si fins du début du siècle. Dans de nombreux villages, il existait deux grandes lessives collectives par an, au printemps et à l'automne.

Je termine avec deux commentaires sur la carte n2624. Tout d,abord, notons qu'elle représente le poste de la douane ainsi que le café tenu par Marie-Ernestine Allainmat. Deuxièmenet, après avoir passé un certain temps à examiner cette voiture (avec chauffeur en casquette!), je pense enfin avoir trouvé son modèle. Il s'agit sans doute d'une Ader A de 1902 (marque française ayant produit des voitures de 1900 à 1907). Cela pourrait bien en faire la première voiture de Plouézec!

 
Bocher-Tilly
Commerçant de Saint-Quay qui commence à éditer des cartes vers la fin de la décennie.
3 cartes
Commentaires
Bocher-Tilly était un magasin général et d'ameublement de Saint-Quay qui édite ds cartes postales vers la fin de la décennie. J'ai d'abord trouvé beaucoup de cartes circulées de 1911 à 1918, ce qui me faisait pencher pour les classer dans la section 1911-1920, lorsque je suis tombé sur une Bocher-Tilly circulée en 1910! D'après les informations de la famille, il semble que Toussaint Bocher (1884-1964), qui avait épouser Émilie Tilly ait pris bon nombre de ces clichés.

On notera que la carte n 151, Jean Rémond - Vieux Rémouleur 80 ans, est considérée comme très rare et, tout comme celle de Gilette le singe prenant son absinthe au Palus, elle atteint une cote astronomique à 4 chiffres, ce qui pour une carte postale est relativement rare.

Sans référence
Cartes circulées durant cette décennie sans information d'éditeur et pas classées comem cartes-photo.
1 carte
Commentaires
Cette carte est très intéressante car, potentiellement, son format "nuage" pourrait lui donner le statut de plus vieille carte de Plouézec puisqu'elle daterait d'avant 1904. Malheureusement, il n'existe aucune référence sur le recto ni sur le verso!



Les icônes ci-dessous vous permettent de partager cette page sur les réseaux sociaux via vos comptes Facebook et Twitter ou de signaler la page par email. Les trois icônes du milieu de bas de page renvoient vers les pages Facebook, Instagram et Twitter du site, services où seront annoncées les nouveautés du site telles l'ajout de nouvelles cartes postales ou de commentaires.
Retourner au contenu