1931-1940 - Bréhec & Lanloup en un siècle

Aller au contenu
Veuve Couée, Glo-Couée, Arthur H.S.P.
Les dernières cartes postales Couée dans les années 30, mais pas d'Auguste puisqu'il est décédé en 1924. En effet, certaines rééditions de ses cartes ont la mention Veuve Couée. Ces cartes des années 30 deviennent Photo A. Couée, d'autres sont rééditées Collection Arthur, tandis que certaines portent la mention Glo-Couée au dos.
10 cartes

Commentaires
Plus de commentaires détaillés à suivre. Notons que la carte n⁰ 681 est la seule que je connaisse où l'on voit la pension « À l'abri de la tempête », qui à ouvert ses portes en 1936 et qui sera reprise par Joséphine Hamon après guerre. Voici la coupure de presse du 24 mai parue dans Le Populaire. Un peu de licence artistique de la part de Monsieur Pierre, qui situe son établissement à 100 m de la mer ;)


Émile Hamonic
Les dernières cartes postales au nom d'Émile Hamonic, contemporaines de celles publiées par son fils, Amaury, sous son propre nom.
30 cartes

Commentaires
Il est connu que le fils d'Émile, Amaury, reprend le flambeau en 1922. Il est donc vraissemblable que ce soit lui qui ait pris les clichées des années 30. Notez que les deux premières cartes de cette série (7623-7629) sont des réimpressions de cartes déjà publiées dans la décennie précédente.
Amaury Hamonic
Les premières cartes du fils d'Émile qui commence à produire sous son propre nom à partir de 1922.
24 cartes
Commentaires
Commentaires sur les cartes d'Amaury à suivre.
Armand Waron
Une grosse production dans les années 1930 sur Bréhec. Et il en manque encore psa mal!
87 cartes

Commentaires
En attendant plus de renseignements sur les cartes Waron, à noter que la 5580bis est en fait l'église Notre-Dame de Binic. Erreur de légende !

L'automobile de la carte 5571 est une Peugeot 201 (1929-1937). Similaire à celle ci-dessous.
Compagnie Alsacienne, Pâtisserie Couée,
Photo-Rapide
Clichés divers dont une carte intéressante de la Noé Verte.
3 cartes
Commentaires
Travail de recherche à effectuer sur la Pâtisserie Gilbert ainsi que sur Photo-Rapide, deux éditeurs de Plouha. Pour Photo-Rapide, il semble que cela soit le successeur du magasin photo d'Auguste Couée qui serait situé en bas de Plouha où il y avait la gare, le garage Ford actuel, sauf qu'on trouve également des clichés Veuve Couée dans les années 30 avec la mention « Collection Arthur H.S.P. ». Ma mère se souvient, petite, avoir entendu que du temps où le train circulait de Saint-Brieuc à Paimpol, il y avait un arrêt à Plouha d'une bonne vingtaine de minutes pour la maintenance de la motrice (eau et charbon). Durant cette attente, les voyageurs allaient apparemment voir les photographies et cartes postales du magasin photo situé proche de la gare.

La pâtisserie Gilbert est sans doute le magasin qui succéda à la pâtisserie Couée. Les cartes postales Gilbert sont en fait des clichés Thiriat-Basuyau, célèbre éditeur toulousain spécialisé dans l'approvisionnement des magasins en cartes postales locales. On retrouve des clichés Thiriat-Basuyau à l'origine de cartes postales vendues par d'autres commerçants de Plouha tels le tabac Héloury-Cotard.



Les icônes ci-dessous vous permettent de partager cette page sur les réseaux sociaux via vos comptes Facebook et Twitter ou de signaler la page par email. Les trois icônes du milieu de bas de page renvoient vers les pages Facebook, Instagram et Twitter du site, services où seront annoncées les nouveautés du site telles l'ajout de nouvelles cartes postales ou de commentaires.
Retourner au contenu