Plouha 1911-1920 - Bréhec & Lanloup en un siècle

Aller au contenu
Jean-Baptiste Barat
Toujours la plus importante collection sur Plouha à cette époque.
114 cartes
Retour au menu ''Plouha'

Commentaires
Jean-Baptiste Barat continue de venir en voisin à Plouha dans les années 10. Grâce à lui, nous avons aujourd'hui un très bel aperçu de la ville à cette époque. J'ai répertorié 113 cartes et au vu des trous dans la numérotation des exemplaires que je possède, il en manque !
Auguste Couée
Quand la pâtisserie fait place à la photographie.
65 cartes
Commentaires
Je fais actuellement des recherches sur Auguste Couée, pâtissier devenu photographe, ainsi que la production des cartes Veuve Couée. Cela fera l'objet d'une page dans la section 'Les éditeurs'.

En ce qui concerne les cartes présentées ici, certaines d'entre elles devraient se trouver dans une section 1921-1930. En effet, la carte n⁰ 163 a pour sujet le monuments aux Morts de Plouha, lequel a été dressé le 19 mars 1921. C'est la raison pour laquelle les cartes Couée des pages sur Bréhec à partir de la carte n⁰ 150 figurent dans la troisième décennie. Néanmoins, Auguste Couée décédant jeune en 1924, ces cartes ne déparent pas ici.
Tabac Héloury-Cotard
L'expansion du commerce.
9 cartes
Commentaires
Les quelques cartes présentées ici devraient, je pense, se situer dans une section 1921-1930 car mes exemplaires ont circulé en 1924 et 1926, sans doute représentatifs de clichés pris au début des années 20. Néanmoins, je les place dans cette section car elles montrent des vues de Plouha intéressantes. Ce sont des clichés Thiriat et Basuyau, éditeur toulousain, que le tabac Héloury-Cotard vend en tant qu'éditeur. La numérotation indique qu'il existe au moins 12 clichés dans cette série.

Héloury, un nom bien connu des Plouhatins qui ont connu le docteur installé en ville durant de nombreuses années, Antoine que je salue au passage, et pour les plus anciens, peut-être le magasin d'ameublement de la génération précédente. On voit l'emplacement du tabac sur la carte n⁰ 2 (l'emplacement de la pharmacie actuelle), ce qui permet de déduire que la famille Héloury-Cotard a pris la succession de la Veuve Huet, sa voisine, alors que la carte n⁰ 1814 de Barat montre encore le magasin Héloury-Cotard en tant que menuiserie et ameublement. Je possède également un télégramme de 1904 envoyé par le magasin Héloury-Gaillard, articles d'ameublement, quincaillerie, ménage. Il semblerait donc que le nom Gaillard a été remplacé par celui de Cotard dans les années 1910.

À l'époque, il est courant pour les commerçants de poser fièrement devant leur magasin. Ici, une automobile apparaît sur les cartes n⁰ 2 et 4 ; sans doute était-ce la voiture du propriétaire des lieux. Cette voiturette me semble être une Citroën Type C, 5HP Torpédo (1922-1926), ce qui correspondrait à la date présumée des clichées et la circulation de 1924 observée. La forme du montant de pare-brise, de l'aile arrière, les roues pleines, ainsi que l'arrière de type sport avec pointe de course allongée et pontée, permettent une identification raisonnable du modèle. La publicité de l'époque mentionne sa capacité à rouler à 60 km/h de manière constante et sa robustesse. Une 5 HP Torpédo fit le tour de l'Australie en 17 000 km sans problème mécanique en 1925. Ce fut la première voiture européenne à être fabriquée en grande série.




Les icônes ci-dessous vous permettent de partager cette page sur les réseaux sociaux via vos comptes Facebook et Twitter ou de signaler la page par email. Les trois icônes du milieu de bas de page renvoient vers les pages Facebook, Instagram et Twitter du site, services où seront annoncées les nouveautés du site telles l'ajout de nouvelles cartes postales ou de commentaires.
Retourner au contenu