Plouha 1901-1910 - Bréhec & Lanloup en un siècle

Aller au contenu
Jean-Baptiste Barat
Sans aucun doute la plus importante collection à cette époque.
102 cartes
Retour au menu ''Plouha'

Commentaires
Les travaux d'Alain Cornu et de Gérard Jaffrain sur les premières cartes de Jean-Baptiste Barat, publiés dans le n45 du Bulletin de liaison du Club Cartophile des Côtes-d'Armor, indiquent qu'il existe trois cartes sur Plouha qui ne sont pas numérotés, imprimées en rouge, présentées ici. Si deux d'entre elles sont également imprimées sous les références 154 et 155, il est supposé que la troisième devrait être la n 153.
Lors du référencement des 300 premières cartes de Barat, publié dans Karten Bost n 45, il existait quelques trous, notamment la n 292. Vous pouvez la voir ici.

D'après les 93 cartes numérotées présentées sur cette page, il semble manquer les références suivantes:
530, 662, 988 et 1002. N'hésitez pas à me contacter si vous en avez un exemplaire , voire la simple référence texte.

Les cartes de Jean-Baptiste Barat sur Plouha et sa région à partir du numéro 1100 seront classées dans la section 1911-1920.
Marie Hamon
Photographe et éditrice basée à Guingamp, vraie pionnière de la photographie. Belle série de 1905.
46 cartes
Commentaires
Jolie série de l'éditrice de Guingamp qui vient dans la région en 1905. Marie Hamon devient Tirel-Hamon suite à son mariage en 1909, d'où les retirages imprimés avec ce nom. Voir la section 'Les éditeurs/Les pionniers' pour plus d'informations sur cette éditrice et les 'gemmes' qu'elle nous a laissées, ainsi que les sections Bréhec et Plouézec 1901-1910.
Vous pouvez voir deux exemplaires de la chapelle de Kermaria. Le premier est le tirage originel. Le deuxième est intéressant au sens où il s'agit d'un retirage qui ajoute 'monument historique'. La date de circulation est 1907, la même année que celle du classement de la chapelle au titre des monuments historiques. Sauf que... la base Mérimée du gouvernement annonce un classement de la chapelle le 6 juillet 1907, or la carte a circulé en mai 1907! Marie Hamon avait-elle anticipé lors du retirage?
Pour ceux qui l'ignorent, l'Anse Cochat (erreur d'orthographe sur la carte) est le nom de la baie et de la plage que vous connaissez sans doute comme plage Bonaparte, nom de code qui fut utilisé par la Résistance pour exfiltrer les aviateurs tombés en France, et qui est resté attribué à la plage en hommage aux explois du réseau Shelburn. Aujourd'hui, le tunnel construit en 1973, et consolidé en 2020 pour remédier à l'érosion de la falaise, permet un accès aisé à la plage.
Veuve Huet
Débitante de tabac à Plouha.
17 cartes
Commentaires
Le tabac Veuve Huet était situé là où se trouve actuellement le Crédit Mutuel, place Foch. Cette partie du centre-ville autour de l'église ne ressemble plus du tout au Plouha des années 1900; les bâtiments de la banque, de la pharmacie et de la superette donnent un visage totalement changé à l'intersection des rues Pierre Loti et Général Leclerc avec la place.
En terme de qualité, ces cartes représentent le luxe pour l'époque. Imprimées sur carton toilé, leur colorisation est remarquable. Elles ne devaient pas être données par rapport aux cartes illustrées standard en noir & blanc! Les diverses dates de circulation vues, rien avant 1908, et les cartes en ma possession me font dater cette série à 1907/1908.
On note qu'en 1900 la pharmacie de Plouha se trouve dans le bâtiment aujourd'hui sous l'enseigne du salon de toilettage animalier en redescendant de la place Foch.
La carte du château de Lisandré (1720) rappelle qu'au moment du tirage de ces cartes, le château appartient encore à M. de la Villesbret, indiqué comme maire de Plouha. Presque une tradition puisque l'un des anciens propriétaires du château, Louis Nelty Curateau (1790-1881) fut également maire de Plouha pendant de longues années. Entre 1885 et 1910, trois propriétaires se succèdent: M. Courson de la Villeneuve jusqu'en 1885, M. de Coetlosquet jusqu'en 1892, puis M. de la Villesbret, jusqu'à ce que M. Bazin en fasse l'acquisition en 1910. Le château est dans la famille depuis.
Émile Hamonic
Trois visites de Kermaria mais peu sur Plouha.
13 cartes
Commentaires
D'après les numéros, Émile Hamonic vient visiter la chapelle de kermaria trois fois durant les années 1900, et il est présent pour l'inauguration du monument à la mémoire de jean-Louis Hamon, mais de manière étonnante pour un éditeur avec une telle production sur la région, je ne connais pas de carte postale sur Plouha dans ces années-là.
Albert Mancel
Quelques vues de Plouha par le photographe-éditeur de Binic.
26 cartes
Commentaires
Le photographe de Binic est venu relativement tôt à Plouha puisque sa carte de Kermaria porte la référence 34 et qu'il se pourrait que ce cliché ait été pris en 1901. Voici quelques cartes de Plouha dont certaines offrent une vue différente.
Je place quatre exemplaires de la carte n 252 dans un but d'aide pour qui ferait des travaux de recherche sur Albert Mancel. La première carte est un tirage originel. On note l'absence de la mention 'Bretagne' sur la carte. La deuxième est le premier retirage où 'Bretagne' apparaît à droite. La troisième a circulé en 1905; on voit le mot 'Bretagne' au milieu de la carte. Enfin, la dernière a circulé en 1907 et le mot 'Bretagne' figure cette fois-ci à gauche. Même commentaire concernant la n 256.
Note : la mention 'Bretagne' semble apparaître sur la production d'Albert Mancel vers 1904. Le terme est absent des cartes vues circulées avant cette année-là.
Auguste Renault
Le photographe de Paimpol en mode reporter.
5 cartes
Commentaires
Je ne connais que peu de cartes sur Plouha réalisées par Auguste Renault, photographe établi à Paimpol, à part ce cliché de Kermaria dont une version en couleur, peu commune dans sa production, ainsi que le reportage sur l'inauguration du monument à la gloire du peintre Jean-Louis Hamon.
Auguste Purimon
Éditeur de Portrieux.
2 cartes
Commentaires
Toutes les cartes A. Purimon que je connais sont soit des cartes nuages, soit des cartes stéréoscopiques, ce qui suggère un éditeur du tout début du 20ème siècle. Les informations trouvées me permettent de dire qu'il s'agit probablement d'Auguste Purimon. On trouve un Purimon receveur-buraliste à Portrieux dans la Dépêche de Brest du 28 août 1901 dans une publicité pour la vente de billets pour une excursion sur le vapeur de M. Le Gualès de Mézaubran, de Saint-Brieux vers Portrieux et Bréhat. De Saint-Brieux à Portrieux, 3 fr., de Portrieux à Bréhec, 4 fr. Repas avec menu à 2 fr. Le prénom Auguste est suggéré par un avis de décès dans Ouest-Éclair du 20 juillet 1930 concernant Madame Auguste Purimon, née Amélie Lévesque, dans sa 62ème année, donc née en 1869. J'ai également trouvé un Hyppolite Purimon, titulaire d'un brevet pour un appareil de relevage des épaves sous-marines accordé en 1912, qui semble être le frère d'Auguste. Un Monsieur Purimon était gardien du phare de l'Île Harbour d'après les souvenirs d'Eugène Hervé, né en 1929, dans le livre de Brigitte Hervé-Escouflaire, La Boulange, Ed. Cheminements, 2005. Il doit s'agir de ce dernier. Enfin, on trouve trace d'une quincaillerie Purimon dans Ouest-Éclair du 10 août 1926.

En ce qui concerne les cartes stéréoscopiques, elles sont destinées à être utilisées avec le stéréoscope « Le Merveilleux» (ci-dessous) des établissements E.L.D., acronyme pour Ernest Le Delay. Ce dernier avait conclu un accord de distribution exclusive avec Villard de Quimper, lequel a réalisé une série de cartes stéréoscopiques sur Guingamp et Paimpol vers 1902. Les cartes Purimon ressemblant fortement à la production de Villard, il est vraissemblable que Purimon vendait sous son nom une série réalisée par Villard. Plus d'informations sur la stéréoscopie à la page 'Datation des CPA' du menu 'Les éditeurs'.





Les icônes ci-dessous vous permettent de partager cette page sur les réseaux sociaux via vos comptes Facebook et Twitter ou de signaler la page par email. Les trois icônes du milieu de bas de page renvoient vers les pages Facebook, Instagram et Twitter du site, services où seront annoncées les nouveautés du site telles l'ajout de nouvelles cartes postales ou de commentaires.
Retourner au contenu