La vie associative de Bréhec - Bréhec & Lanloup en un siècle

Aller au contenu
Nos P'tits Gâs
Cartes postales de la colonie de Guingamp (reprises d'autres collections).
6 cartes

Commentaires
L'association fut fondée en 1923 par Georges Voisin sous le nom des Petits Colons Guingampais, « Nos P'tits Gâs », le premier séjour au bord de mer remontant à 1925. Avant-guerre, l'accueil est situé à Coat Ermit, dans la commune de Plourivo. La première colonie au Vieux-Bréhec dans les baraquements en bois (cartes n⁰ 1, 2 et 3), construits par les Allemands prisonniers de guerre, date de l'été 1945. Plusieurs aides, dont une subvention du ministère de l'Éducation nationale en 1959, permettent la construction des bâtiments en dur entre 1957 et 1959 (cartes n 4 et 5), permettant alors d'accueillir un maximum de 259 enfants. Quant à elles, les filles sont admises à partir de 1958. La dernière colonie s'effectue à l'été 1998, puis les bâtiments sont repris par le club de football de l'En Avant de Guingamp. Inutilisés peu de temps après cette reprise, ils sombrent depuis dans un état de délabrement regrettable. En 2019, les terrains ont été nettoyés, ce qui laisserait suggérer l'existence d'un redéveloppement immobilier à venir.

Petite anecdote, l'actuel président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, derrière le club de football de l'En Avant depuis 1972, a fréquenté la colonie dans son enfance. Né en1941, il a sans nul doute connu les baraquements en bois.

Et puisque l'on parle du club de football, l'association des supporters, Kalon (cœur en breton) a mis au point une plaquette sur l'histoire de la colonie de vacances que vous pouvez lire en cliquant ici. Vous pouvez également consulter ici l'article publié dans L'Écho de l'Argoat en août 2018 et voir quelques photos provenant d'une collection privée.
Le Club de Voile de Bréhec
Cartes postales montrant des bateaux du CVB.
3 cartes (reprises d'autres collections)

Commentaires
École de voile ouverte en 1967 ou 1968 (impossible de me souvenir de la date exacte), créée et dirigée par Maurice (nom de famille qui m'échappe), qui était capitaine de la marine marchande, le Club de Voile de Bréhec a ses premiers locaux dans la guérite située à l'entrée de la plage à gauche (ou au début du sentier des douaniers à droite, c'est selon) qui appartenait aux douanes au début du siècle, et qui sert à l'heure actuelle de capitainerie du port.

Depuis longtemps affilié à l'École Française de Voile et à la FFV, le club appelé désormais Centre Nautique de Bréhec, sous l'égide de Ghyslain Clavé et grâce à l'aide de saisonniers, continue de faire naviguer petits et grands de mars à octobre.
Coordonnées du club:
58 route de la Corniche
Téléphone - 02 96 22 62 66
Email - cnbrehec@orange.fr
Page Facebook du club ici

Les trois cartes montrent un dériveur emblématique sur lequel des générations de garçons et de filles ont appris à naviguer, et qui a littéralement révolutionné l'apprentissage de la voile en rendant cette dernière populaire, j'ai nommé le Vaurien (du nom du chien de son concepteur, l'architecte Jean-Jacques Herbulot). Pour en savoir plus sur le Vaurien, voir ici l'article du site bateaux.com.

À l'ouverture du club de voile, tous les bateaux sont, bien sûr, en bois et le resteront jusqu'à l'arrivée des premiers 420. Les Vauriens sont dans un premier temps réservés aux marins confirmés et aux régatiers, même si les moussaillons sont de temps en temps autorisés à monter à bord, pour une virée pique-nique à Saint-Riom, par exemple. Bien avant l'arrivée des premiers Optimists, les débutants et les tout-petits font leur premier tour de la baie en Caravelle (également un dériveur développé par Jean-Jacques Herbulot pour les Glénans), bateau peu rapide mais très stable et qui pardonne aisément les erreurs de manœuvre, pouvant accueillir jusqu'à 6 équipiers et 1 skipper. Pour les marins de niveau intermédiaire, le club continue de s'approvisionner localement en se tournant comme pour les Vauriens vers le chantier Guindé de Guingamp, établissement aujourd'hui disparu, pour y acheter des Berders (du nom de l'île du Morbihan) et leurs grand-frères, des Super Berders. À noter que ces deux voiliers étaient des créations « maison » de François Guindé, d'où une diffusion somme toute restée confidentielle, la majeure partie de la production Guindé de ces années-là étant des Vauriens (établissement habilité depuis 1955) et des Fireballs (à partir des années 60). Cette configuration Caravelle - Berder - Super Berder - Vaurien fera les beaux jours du CVB pendant très longtemps. Même l'arrivée des Optimists et des premières coques plastiques n'empêchera pas l'utilisation des Caravelles et des Vauriens jusqu'au début des années 2000. Certains se souviendront d'une fin de carrière la coque peinte en jaune.

Le Club de Gym
Cartes postales permettant de voir les différentes incarnations du club de gym.
11 cartes (reprises d'autres collections)

Commentaires
Le premier club de gym a été créé dans la deuxième moitié des années 50 par Maurice Bertheau, professeur d'EPS installé vers Beauvais (à confirmer !), qui venait passer ses vacances de juillet/août à Bréhec et s'occupait durant la journée de son club. Gym et sport le matin, concours divers l'après-midi ; châteaux de sable, bien sûr, mais aussi ballade dans les alentours et confection du plus beau bouquet de fleurs sauvages, ou encore meilleur déguisement sur un thème donné. Vers la fin des années 60, début des années 70, les clubs de ce type sont populaires sur les bords de mer et de grandes sociétés parrainent ces clubs en leur fournissant des cadeaux à remettre en prix de concours. Instamatic Kodak 110 ou 126, canoë gonflable Fina, magazines de la galaxie Mickey... C'est un souvenir ému que la remise des prix en fin d'après-midi, suivie d'une glace chez Gritti! (du nom de la grand-mère de l'actuelle propriétaire du P'tit Bar, Pascale Collier-Stokes).

Les cartes postales présentées ici montrent notamment les agrès en métal. Il y avait un portique (cartes n 1, 2 et 3, années 50) avec cordes et anneaux, ainsi que des balançoires comme sur les cartes postales couleurs de la plage vue du port (cartes n 4 et 5, années 60). Pour ceux qui n'étaient pas membres du club, Monsieur Berteau laissait quelques agrès en libre accès une fois les activités du club terminées pour la journée (carte n 6), comme illustré par les deux fillettes qui font de la balançoire (carte n 7). En dehors de la gym et des concours, Maurice Berteau était également maître-nageur et bon nombre de vacanciers ont appris à nager avec lui.

Au départ à la retraite de Monsieur Bertheau, c'est un autre professeur d'EPS, Jean-Charles Janin, qui reprit le club en 1975 (ou 74?). Il fut renommé Club du Soleil, les agrès peints en blanc et orange (carte n 6). Il ajouta des barrières blanches pour délimiter un carré réservé au club (carte n 9) et, grande nouveauté fortement appréciée des enfants, un trampoline fit son apparition à la fin des années 70 (cartes n 10 et 11). Tout comme le club de son prédécesseur, Jean-Charles Janin organisait des séances de gym et des activités sportives le matin (c'est là que j'ai appris à grimper à la corde), des concours l'après-midi, ainsi que des cours de natation pour ceux qui souhaitaient apprendre à nager. Il arrive encore de pouvoir croiser Monsieur Janin à Bréhec, ce dernier ayant conservé une maison secondaire dans le hameau voisin de Paul.

Le club fut repris en 1982 (81/83?) par le Club de Voile de Bréhec, dirigé à l'époque par le couple Michel et Liliane Longuet, résidents à Bréhec sur la corniche pendant près de 50 ans. Le club fut animé deux saisons par Marion Lamielle (aujourd'hui épouse Rambaud et qui revient souvent dans la maison familiale du Vieux-Bréhec) avant sa fermeture définitive vers 1984 (85 ?).



Les icônes ci-dessous vous permettent de partager cette page sur les réseaux sociaux via vos comptes Facebook et Twitter ou de signaler la page par email. Les trois icônes du milieu de bas de page renvoient vers les pages Facebook, Instagram et Twitter du site, services où seront annoncées les nouveautés du site telles l'ajout de nouvelles cartes postales ou de commentaires.
Retourner au contenu