La colonie de vacances du Vieux-Bréhec - Un siècle de Bréhec & Lanloup

Aller au contenu
Nos P'tits Gâs
Cartes postales de la colonie de Guingamp.
8 cartes (reprises d'autres collections)

Commentaires
L'association fut fondée en 1923 par Georges Voisin sous le nom des Petits Colons Guingampais, « Nos P'tits Gâs », le premier séjour au bord de mer remontant à 1925. Avant-guerre, l'accueil est situé à Coat Ermit, dans la commune de Plourivo. La première colonie au Vieux-Bréhec dans les baraquements en bois (cartes n⁰ 1, 2 et 3), construits par les Allemands prisonniers de guerre, date de l'été 1945. Plusieurs aides, dont une subvention du ministère de l'Éducation nationale en 1959, permettent la construction des bâtiments en dur entre 1957 et 1959 (cartes n 4, 5, 6 et 7), permettant alors d'accueillir un maximum de 259 enfants. Quant à elles, les filles sont admises à partir de 1958. La carte n 8 est un clin d'œil sympathique aux colons que l'on avait l'habitude de voir porter leur béret rouge. La dernière colonie s'effectue à l'été 1998, puis les bâtiments sont repris par le club de football de l'En Avant de Guingamp. Inutilisés peu de temps après cette reprise, ils sombrent depuis dans un état de délabrement regrettable. En 2019, les terrains ont été nettoyés, et un article de la Presse d'Amor ici indique l'existence d'un redéveloppement immobilier à venir.

Petite anecdote, l'actuel président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, derrière le club de football de l'En Avant depuis 1972, a fréquenté la colonie dans son enfance. Né en1941, il a sans nul doute connu les baraquements en bois.

Et puisque l'on parle du club de football, l'association des supporters, Kalon (cœur en breton) a mis au point une plaquette sur l'histoire de la colonie de vacances que vous pouvez lire en cliquant ici. Vous pouvez également consulter ici l'article publié dans L'Écho de l'Argoat en août 2018 et voir quelques photos provenant d'une collection privée.

Je n'ai que peu d'informations sur l'historique de la colonie, autres que celles de la plaquette de présentation mentionnée ci-dessus, excepté le nom de Monsieur Briand, qui dirigeait la colonie dans les années 50, un endroit qui servaient également les week-ends d'après mes sources. Ce Monsieur travaillait apparemment à la société Byrrh, l'apéritif «tonique et hygiénique au quinquina!», dixit la publicité de l'époque.

Pour en savoir plus sur le fondateur de la colonie, vous pouvez consulter la page qui lui est consacrée ici sur l'excellent site (et je pèse mes mots!) de l'Association des Amis du patrimoine de Guingamp (site Web ici). Le genre de travail que l'on aimerait voir plus souvent sur la région. Bravo à eux!



Les icônes ci-dessous vous permettent de partager cette page sur les réseaux sociaux via vos comptes Facebook et Twitter ou de signaler la page par email. Les trois icônes du milieu de bas de page renvoient vers les pages Facebook, Instagram et Twitter du site, services où seront annoncées les nouveautés du site telles l'ajout de nouvelles cartes postales ou de commentaires.
Retourner au contenu